Rsync en mode daemon

Rsync en mode daemon

Tout le monde connaît rsync lancé par inetd . Ici nous verrons comment lancé rsync en mode daemon.
Déjà commençons par mettre en place le mode daemon

  1. /*
  2. vim /etc/default/rsync
  3. RSYNC_ENABLE=true
  4. */

Il faut maintenant créer un fichier rsyncd.cond dans sinon rsync ne risque pas de démarrer.

  1. /*
  2. touch /etc/rsyncd.conf
  3. */

On y insère le ceci :

  1. /*
  2. log file = /var/log/rsyncd.log # On log un peu ce qui se passe
  3. [bdd] #Nom de votre module
  4. uid = root
  5. gid = root
  6. path = /mnt/backup # Path de destination
  7. hosts allow = 10.8.0.0/24 # Plage d’ip autorise
  8. read only = false
  9. list = yes
  10. auth users = toto #Vos users séparés par des espaces
  11. secrets file = /etc/rsyncd.secrets #Fichier contenant les users et les password
  12. strict modes = yes # Si yes les fichiers secrets doit être en lecture unique par le propriétaire
  13. ignore errors = no
  14. ignore nonreadable = yes # Ignore le fichier si le user ne peut le lire .
  15. */

Notre fichier est maintenant propre . Créons maintenant notre fichier secrets.

  1. /*
  2. vim /etc/rsyncd.secrets
  3. toto:password # user:password
  4. */

Faire un chmod 600 sur ce fichier . Car vu plus au nous avons placé le paramètre strict modes à yes .

La configuration est finit . Bien-sur n’oubliez pas de démarrer rsync 😉 (Voulez-vous la commande ? )

Depuis le réseau 10.8.0.0/24 lançons notre rsync.

  1. /*
  2. rsync -av /rep/source/ toto@destination::bdd.
  3. */

Vous remarquez que dans la commande rsync il y a ‘::’. Ils permettent de faire appel à notre « nom de module » définit dans rsyncd.conf .
Pour les plus fainéants 🙂

  1. /*
  2. export RSYNC_PASSWORD=password
  3. */

La vie n’est telle pas plus belle 🙂

Related posts

One Thought to “Rsync en mode daemon”

  1. Manou 972

    Pas mal Pas mal du tout.

Leave a Comment